“Si vous croyez que l’éducation est chère, que dire de l’ignorance”

(Derek Bok ex-président de l’université de Harvard)

Dans la période de crise profonde que le pays traverse, l’université publique, reposant sur le soutient essentiel de l’ l’État, pourrait constituer non seulement un agent important de développement économique mais aussi un moyen de résistance à la décomposition sociale. Or, l’université publique grecque, aujourd’hui gravement sapée dans ses fondements par la réduction extrême de ses finances et de son personnel scientifique, confrontée avec la privatisation mise en place de l’enseignement supérieur, est précipitée dans l’anéantissement.

A l’autel des mesures d’austérité sont sacrifiés 800 environ jeunes scientifiques. Membres élus des facultés universitaires, il y déjà trois ans que nous attendons notre nomination immobilisés dans l’inexistence professionnelle et l’inertie scientifique. Une situation qui, ayant entraîné le blocage de tout poste universitaire nouveau depuis 2010, affecte aussi gravement les générations scientifiques à venir, puisqu’ elle détruit toute perspective professionnelle et scientifique des jeunes et qu’elle annonce le vieillissement et la stagnation graduelle de l’université grecque.

Le manque de personnel scientifique conduit à la désagrégation des facultés universitaires et à la dégradation de l’enseignement supérieur. Des fonds nationaux et internationaux précieux risquent de se perdre, et avec eux toute chance de développement du pays. La fuite des jeunes scientifiques à l’étranger prend des dimensions dangereuses, au moment même où ils devraient pouvoir offrir leurs études et leur expérience internationale à la lutte contre la crise.

Nous dénonçons l’enseignement au 2.5% du PIB, et l’indifférence du gouvernement envers la recherche, le personnel scientifique et les étudiants.

Nous exigeons la nomination immédiate de tous les membres élus des facultés universitaires par des procédures transparentes selon l’ordre.

Nous nous opposons à la dégradation de l’enseignement supérieur.

Nous soutenons les luttes contre la destruction de l’université publique.

 

Αγαπητοί συνάδελφοι και φίλοι,

 

Θέλουμε την συμμετοχή σας στην συλλογή υπογραφών για τον άμεσο διορισμό των εκλεγμένων μελών Διδακτικού και Ερευνητικού Προσωπικού των δημόσιων πανεπιστημίων, διορισμό ο οποίος εκκρεμεί λόγω της αδιαφορίας της κυβέρνησης απέναντι τόσο στις ανάγκες των πανεπιστημιακών τμημάτων όσο και στις συνέπειες που έχει αυτή η καθυστέρηση για την επιστημονική και υλική επιβίωση των εκλεγμένων μελών ΔΕΠ. 

 

Αν συμφωνείτε με το κείμενο αυτό της «Πρωτοβουλίας Μελών ΔΕΠ υπό Αναμονή Τοποθέτησης», παρακαλώ υπογράψτε το και διαδώστε το

 

PETITION